Vous réfléchissez à faire construire une piscine mais vous avez du mal à déterminer le budget annuel à prévoir ? Nous sommes là pour vous accompagner dans vos recherches ! Après avoir analysé les coûts de la consommation d’électricité d’une piscine à l’année, penchons-nous sur les coûts de l’eau et de l’entretien du bassin.

 

Le remplissage de la piscine :

  • La taille du bassin

Sans surprise, le coût du premier remplissage de votre piscine dépend évidemment de la taille de votre bassin. Sachant qu’en 2017 le prix moyen en France d’un mètre cube d’eau est de 3.52€ ttc. Aussi, pour une piscine de 8 mètres sur 4, le calcul sera le suivant :

8m*4m*1,5m = 48m3, soit 170€ environ.

Cette opération de remplissage ne doit avoir lieu en théorie qu’une seule fois car vous n’avez pas à vider entièrement votre piscine par la suite.

  • Le choix de l’eau

Nous vous recommandons de ne pas utiliser l’eau provenant d’un puits ou d’un forage pour remplir votre bassin : cette eau, vivante, n’est pas traitée comme l’eau du réseau. L’économie que vous pensez faire en eau sera très largement dépassée par les produits supplémentaires à utiliser pour l’entretenir par la suite !

  • Soupçon de fuite ?

Le niveau de votre eau baisse de manière inexplicable ? Faites le test du seau : remplissez un seau avec de l’eau du bassin et posez le partiellement immergé sur une marche de votre bassin. Tracez un repère en marquant le niveau d’eau dans le seau et dans le bassin. L’évaporation doit être la même dans le seau et la piscine 24h après.

Les pics de consommation tout au long de l’année :

  • L’évaporation et les éclaboussures l’été

Une partie plus ou moins importante du volume de votre bassin disparaît par évaporation tout au long de l’été, sous l’effet du soleil et du vent. Il est possible que cela augmente si vous avez des amateurs de nombreux et gros plongeons dans votre entourage 😉

Notre astuce pour limiter l’évaporation de l’eau de votre bassin : le couvrir avec une bâche !

  • L’hivernage passif

Une partie de votre bassin doit être vidé jusqu’au niveau des buses pour faciliter l’hivernage passif. Mais attention : ne videz jamais le bassin entier, cela pourrait endommager durablement la structure de votre piscine !

C’est à l’ouverture de votre piscine au printemps que vous ajouterez donc environ 1/4 de l’eau du bassin. Cela évitera ainsi l’accumulation de certains produits (polluants) dans l’eau.

 

L’entretien du bassin :

Enfin, le coût de l’entretien de votre bassin sera lié au type de traitement et de produits que vous aurez choisis.

  • Le traitement au chlore

Le budget annuel en chlore d’une piscine s’élève à 150€. Ajoutez à ceci 30€ de produits anticalcaire, 30€ de produits servant à rééquilibrer le pH, et 20€ de produit floculant si vous utilisez des filtres à sable.

Total : 230 € en moyenne.

  • Le traitement au brome 

Pour le brome, le budget est d’environ 200€ sur l’année, en ajoutant 30€ de produits anticalcaires et entre 10 et 20€ de produits pour rééquilibrer le pH, sachant que le brome est moins sensible au pH que le chlore.

Total : 245€ en moyenne.

  • Le traitement au sel 

Si vous souhaitez une piscine avec électrolyseur, au-delà du coût de l’électrolyseur à amortir sur plusieurs années, le budget pour le sel est d’environ 10€ sur l’année hors première mise en service, soit le prix d’un sac de sel de 25 kg. Attention : dans un souci de préservation du matériel, la cellule doit être remplacée régulièrement (tous les 3 à 5 ans suivant l’usage). Il faudra ajouter à ceci 30€ de produits anticalcaire, 30€ de produits pour rééquilibrer le pH, et 20€ de floculant si vous utilisez des filtres à sable.

Total : 90€ en moyenne par an.

 

Pour finir, n’oubliez pas que l’attention que vous porterez à l’état de votre eau tout au long de l’année sera un élément essentiel également !