Vous réfléchissez à faire construire une piscine et vous vous posez beaucoup de questions ? Cela tombe bien : nous avons interrogé Dimitri, un jeune Lyonnais qui a récemment fait construire une piscine chez lui en gérant lui-même les prestataires. Découvrez son expérience et tous ses conseils !

Quand a démarré votre projet ?

Le projet a démarré dans notre tête il y a déjà quelques années. Il a officiellement pris forme lorsque nous avons acheté notre maison en novembre 2017 puis fin avril 2018 avec le début des travaux.

Nous avons choisi de morceler la construction lot par lot (maçonnerie, électricité, plomberie…) en gérant nous-mêmes la maîtrise d’œuvre. L’avantage de gérer nous-mêmes le projet de A à Z et suivre le planning de tous les prestataires est avant tout économique.

L’inconvénient de ce choix est que cela prend beaucoup plus de temps. Disons qu’au lieu d’un chantier de 2 – 3 semaines géré en permanence par un piscinier, le nôtre a duré 3 mois, notamment à cause de la météo exécrable. Il faut aussi savoir que c’est beaucoup plus stressant de devoir gérer le planning de toutes les entreprises et de suivre l’avancement du chantier.

Pour résumer, cela demande de choisir entre un investissement monétaire avec le suivi du chantier réalisé par une entreprise ou un investissement temporel de notre part en passant beaucoup de temps à tout gérer.

Qu’est-ce qui vous a poussé à passer le cap de la construction ?

 Avoir enfin le terrain adéquat et les ressources financières !

Nous avons acheté une maison en novembre 2017 en ayant déjà pour projet d’y construire une piscine : ce fut un critère très important dans le choix de notre maison. Terrain orienté plein sud, avec la possibilité de construire une piscine – nous avions contacté la mairie pour savoir si c’était possible en amont – ainsi qu’un espace détente autour.

Quel genre de piscine avez-vous construit ?

 Nous avons opté pour une piscine en béton bloc à bancher 8×4. Le fond est plat sur la première moitié et l’autre moitié est en pente douce, allant de 1m20 à 1m60 de profondeur.

Nous avions le choix entre 2 grands types de construction : en dur/béton ou avec coque. Notre choix s’est porté sur le béton pour sa durabilité – 2 fois plus longue que la coque si le terrain ne bouge pas – d’autant plus que l’écart de coût avec une coque n’est pas vraiment significatif.

Avec ma compagne nous avions imaginé un plan précis pour notre piscine avec un escalier design, chose qui aurait été impossible avec une coque qui ne laisse aucune place à la personnalisation !

Quels équipements avez-vous choisis pour l’entretien de votre piscine ?

Travaillant chez Hayward, je connais bien le marché actuel et j’ai souhaité m’équiper de ce qui se fait de mieux actuellement. Nos choix se sont donc portés sur un équipement autonome, pour que l’utilisation de la piscine soit la plus facile et pratique ! Finalement, nous avons privilégié l’investissement en temps en amont afin de pouvoir investir dans des équipements de qualité et ne plus nous occuper de la piscine après.

Nous avons opté pour une pompe à vitesse variable pour éviter l’hivernage. La raison ? La flemme (rires) ! Avec la pompe à vitesse variable, pas besoin de baisser le niveau de l’eau, pas de gel l’hiver ; c’est un confort et une tranquillité d’esprit avant tout.

La piscine est équipée de l’AquaRite + : je souhaitais un traitement au sel pour éviter de manipuler du chlore et d’avoir à corriger régulièrement la chimie. Tout peut être géré via le téléphone, c’est enfantin. C’est également bien plus agréable lors de la baignade, fini les yeux qui piquent ! Nous avons installé un filtre à éléments SwimClear™ et des spots led pour l’esthétique et ajouter un petit quelque chose au jardin la nuit !

Enfin, le robot de nettoyage est un Tiger Shark Quick Clean (QC) et nous allons prochainement aussi installer une pompe à chaleur. Certes, nous n’avons pas construit d’abri de piscine car trop inesthétique  mais grâce à la pompe à chaleur nous pourrons tout de même profiter de la piscine plus longtemps. Enfin, nous utilisons actuellement une alarme pour assurer la sécurité de la piscine, mais quand la terrasse sera terminée, nous placerons une couverture rigide qui permettra de sécuriser la piscine et de conserver la chaleur.

Comment avez-vous sélectionné les prestataires ?

Comme je vous le disais plus tôt, nous avons fait le choix de morceler la construction pour négocier en direct avec les prestataires.

Nos critères ont été :

  • La perception de la société lors des échanges & leur culture de la piscine
  • Les tarifs
  • Les délais

N’hésitez surtout pas à échanger longuement avec eux pour identifier leurs connaissances de l’univers de la piscine en comparant les informations que l’on peut trouver sur internet et forums de construction.

Quels conseils pouvez-vous donner à celles et ceux qui réfléchissent à faire construire leur piscine, sans l’intervention d’un piscinier ?

1 : Bien mûrir le projet en amont.

Construire une piscine, c’est pour quelques décennies ! Il est important de prendre 6 mois à 1 an en amont pour fouiller internet et avoir une idée très précise de ce que l’on recherche. Une fois que tout est cadré et que votre projet est en adéquation avec le budget, c’est parti !

2 : Bien choisir les prestataires.

Après s’être assuré de son budget, il est essentiel de bien prendre le temps d’échanger avec les prestataires, de demander plusieurs devis et de se renseigner sur internet.

3 : Être présent sur le chantier.

Au moins les jours clés, pour s’assurer que les prestataires ont bien compris la demande, vérifier la qualité du travail réalisé et éviter les gros problèmes irréversibles.

4 : En profiter un maximum !

Après quelques mois à gérer des problèmes, à parler budget et être souvent préoccupé, il est enfin temps de se faire plaisir !

 

Un grand merci à Dimitri d’avoir accepté de répondre à nos questions sans tabou !