La météo a un impact important sur votre piscine : orages, fortes chaleurs, pluie, neige … elle n’épargnera pas votre piscine ! Alors comment éviter l’usure liée aux intempéries ? Nous vous accompagnons dans l’entretien de votre piscine et de ses équipements tout au long de l’année avec nos recommandations pour les 4 saisons.

Automne : protéger la piscine des feuilles

À l’arrivée de l’automne, le vent ne manquera pas d’entraîner dans l’eau les feuilles mortes des arbres et arbustes aux alentours de votre piscine. Laissées dans l’eau, ces feuilles se désagrègent et dégradent progressivement la qualité de votre eau. Même chose pour les redoutables aiguilles de pin qui passent parfois à travers les paniers de préfiltre et encombrent la turbine : vous devez vous en débarrasser !

proteger sa piscine en toute saison

Liner qui jaunit, tuyaux et canalisations bouchées … Les conséquences peuvent être importantes et doivent être anticipées. Pour protéger votre bassin, plusieurs options : filet anti-feuilles, couverture de piscine ou encore bâche d’hivernage qui empêcheront les feuilles de tomber dans l’eau.

Hiver : protéger la piscine du gel 

Les températures glaciales de l’hiver ne laissent pas de répit aux piscines. Le gel peut causer des dégâts irréversibles allant de fissures aux dysfonctionnements de votre équipement. Pour protéger votre piscine du froid une seule solution : l’hivernage !

proteger sa piscine en toute saison

2 types d’hivernages existent : actif et passif. Voici quelques conseils pour protéger votre piscine du gel selon votre choix d’hivernage :

  • Ne videz jamais votre bassin complètement.
  • Optez pour des flotteurs antigel qui absorbent la pression de la glace dans l’eau.
  • Si vous choisissez un hivernage actif, filtrez l’eau 2 à 3 heures par jour aux heures les plus froides.
  • Si vous optez pour un hivernage passif, vidangez bien le système hydraulique : la tuyauterie ne gèlera pas de l’hiver.
  • Déblayez la neige de la bâche d’hivernage au fur et à mesure.

Printemps : protéger la piscine des tempêtes

Après un rude hiver, le printemps est signe de retour des beaux jours (enfin !). Le déshivernage est un moment-clé à ne pas rater afin d’éviter que votre eau devienne verte.

Le printemps apporte également son lot de tempêtes avec beaucoup de vent. Pour abriter votre piscine des grandes bourrasques, il est plus simple d’y réfléchir en amont de la construction de votre bassin.

proteger sa piscine en toute saison

Pour ce faire, travaillez l’implantation idéale de votre piscine avec votre piscinier, de préférence à distance de la végétation fleurie pour éviter les feuilles et autres pollutions dans votre bassin. Si votre piscine est déjà construite et que vous souhaitez la protéger, plusieurs options sont possibles : construire un abri de piscine, planter une haie ou un mur végétal persistant. De quoi vous mettre à l’abri pour un bon moment !

Été : protéger l’eau de la chaleur  

Nous sommes enfin à l’été, période à laquelle votre piscine est quotidiennement utilisée : plongeons, jeux et rires sont au rendez-vous pour le plaisir de tous. L’été est aussi synonyme de grosses chaleurs, de violents orages et de grêle. Moins sympathique, n’est-ce pas ?

Si une tempête de grêle est annoncée, attention à votre couverture de piscine. Nous vous conseillons de l’ouvrir pour éviter qu’elle s’abîme et laisser tomber les grêlons dans l’eau. Si vous n’avez pas eu le temps de l’ouvrir et qu’elle est abîmée, renseignez-vous auprès de votre assurance pour une compensation monétaire.

Pour les fortes chaleurs, découvrez tous nos conseils sur le traitement de l’eau: eau blanchâtre, qui s’évapore, eau polluée… tout y est !

Enfin, notre conseil final : vérifiez toujours les paramètres de l’eau avant de vous baigner après des intempéries, le pH de l’eau peut varier très rapidement.