Jean-Louis Albouy est le directeur général de SCP France et coordonne les ventes de l’entreprise à l’échelle européenne. Nous avons souhaité le rencontrer afin de l’interroger sur sa vision du marché de la piscine et sur les dernières innovations qui l’ont marqué.

  • Pouvez-vous présenter l’activité de SCP France ?

SCP France est une filiale du groupe américain PoolCorp, implanté en France depuis 1999. Nous comptabilisons 6 agences sur le territoire français et notre groupe compte 385 agences dans le monde. SCP est le leader mondial de la distribution de matériels de piscines auprès des revendeurs professionnels. Notre mission est de développer le marché de la piscine dans son ensemble et de transmettre notre expertise auprès des professionnels notamment grâce à notre organisme de formation.

  • Quelles sont les spécificités du marché qui ont motivé la création de votre organisme de formation ?

La demande récurrente de besoin en formation a fait naitre l’idée de créer un centre dédié pour former nos équipes internes, mais aussi l’ensemble des professionnels du marché. Le métier de « pisciniste » n’existant pas en tant que tel, (aucun code APE n’y est associé), nous souhaitons pouvoir apporter des compétences supplémentaires à nos clients.

De l’implantation à l’entretien et de la maintenance à la rénovation, nous accompagnons les professionnels dans leur connaissance technique du métier. Les fabricants de matériel, comme Hayward, nous accompagnent à leur tour afin que l’on puisse transmettre un meilleur savoir-faire pour la satisfaction des propriétaires de piscine.

  • Y a-t-il des différences notables au niveau des attentes des consommateurs européens ?

Le marché est différent au sein même de la France ! Pour commencer, le climat a un impact indéniable sur le choix des piscines. Au nord, par exemple, on optera plus facilement pour une piscine chauffée, accompagnée d’un système d’économie d’énergie. Ensuite, la taille des piscines varie également selon les régions. Elles seront plus grandes au nord et plus petites au sud, dû à l’espace et au coût des terrains dans certaines régions. Au sud, la piscine est un élément indispensable lors de la construction d’une maison, et elle doit être accessible à tous les budgets.

Malgré tout, les attentes sont les mêmes pour les propriétaires de piscine, à savoir :

  • Avoir un espace de loisirs et de bien-être dans son jardin autour du bassin, voir nager ses enfants et profiter avec ses proches de son barbecue et de son extérieur. En bref, le particulier recherche un deuxième espace de vie.
  • Avoir une eau claire et limpide, propre et chauffée. Un traitement de l’eau efficace et fiable est essentiel.

  • Quelles sont les dernières innovations du secteur qui vous ont le plus marqué ?

Ce qui est intéressant avec le marché de la piscine, c’est qu’il est fortement lié aux nouvelles technologies de l’habitat. Par exemple, la généralisation du système de chauffage par pompe à chaleur, utilisant l’énergie extérieure pour chauffer le bassin, est un marché en forte croissance depuis 7 ans. Il en est de même par exemple avec les robots autonomes, que l’on retrouve de plus en plus dans le nettoyage de la maison : ils s’imposent désormais dans le nettoyage des bassins. Enfin, la piscine devient progressivement de plus en plus écologique grâce aux économies d’énergie réalisables via les pompes à vitesse variable. La prochaine étape à franchir sera un traitement de l’eau plus naturel.

  • Selon vous, à quoi ressemblera la piscine de demain ?

La domotique prend une place de plus en plus importante dans la gestion du pilotage de la piscine afin d’en faciliter son usage. Le nettoyage, le chauffage et le traitement de l’eau seront de plus en plus autonomes et optimisés grâce aux piscines connectées.

La piscine de demain sera toujours plus tournée vers le loisir : des leds pour créer une ambiance unique, des couloirs de nages contre-courant, des espaces massage … la personnalisation du bassin est de mise pour encore plus de plaisir !