L’été est déjà derrière nous, emportant avec lui les longues baignades et heures de farniente au bord de la piscine.

Cependant, une solution permet de profiter de son bassin tout au long de l’année, quelles que soient les températures extérieures : la piscine intérieure !

Les avantages d’une piscine intérieure sont nombreux : vous n’aurez pas à vous soucier de la météo ou des conditions d’hivernage de votre piscine, la température du bassin restera idéale, vous pourrez pratiquer la nage toute l’année…

piscine-interieure-reve-boxwood-architects

Source Boxwood Architects

Avant de vous lancer dans l’aménagement d’un bassin à l’intérieur de votre habitation, quelques précautions sont à prendre en compte quant à sa construction et son entretien, notamment au niveau de l’humidité de l’air et de la température de l’eau.

Hayward vous livre un petit récapitulatif de ce qu’il faut savoir :

  • Le permis de construire est obligatoire pour la construction d’une piscine intérieure, sauf si vous l’aménagez dans un bâtiment déjà existant et que vous ne modifiez pas son aspect extérieur.
  • Le coût d’une piscine peut être très élevé, jusqu’à deux fois plus cher qu’un bassin extérieur (pour les mêmes dimensions).
  • Votre habitation doit être adaptée pour accueillir une piscine intérieure. Pour être sûr de vous, faites appel à l’expertise de professionnels. Le bassin doit posséder un espace à part et il préférable de prévoir son intégration dès la construction de votre maison. Il est cependant possible de construire un bassin intérieur dans une maison déjà existante mais cela s’avérera beaucoup plus compliqué.
  • Pensez à l’humidité que la piscine va produire, aux odeurs de produits d’entretien… Il faut qu’elle soit bien séparée du reste de l’habitation afin d’éviter toute gêne. La solution la plus adaptée est une séparation donnant accès à la maison mais aussi au jardin. En ce qui concerne l’humidité, un bon déshumidificateur ainsi qu’un système de ventilation seront nécessaires. Idéalement, le taux d’humidité doit se situer entre 60% et 70%.
  • Pensez également à la nuisance sonore et choisissez des matériaux qui absorbent le bruit ou la résonnance. En effet, il serait dommage d’empêcher tout le monde de dormir en cas de baignade nocturne ! Si cela vous est possible, installez plutôt les équipements techniques (pompe, chauffage…) dans une pièce fermée et bien isolée. Vous pouvez également opter pour des équipements qui fonctionnent à vitesse réduite et qui garantissent un confort acoustique ainsi que des économies d’énergie tels que les pompes à vitesses.
  • Pour le système de chauffage, vous pouvez choisir entre une pompe à chaleur et si vous ne profitez de votre piscine que de manière ponctuelle, un réchauffeur peut faire l’affaire. A noter que la pompe à chaleur consomme peu d’énergie et qu’elle reste peu encombrante. Hayward propose plusieurs modèles de pompes à chaleur.
  • L’éclairage de la piscine est également à prendre en compte. L’éclairage naturel est un atout. L’idéal est de faire construire la piscine à l’intérieur d’une véranda avec de grandes baies vitrées.
  • La piscine intérieure peut être construite en bois, béton ou en kit… Le type le plus courant est le bassin en béton carrelé. En ce qui concerne le revêtement, le PVC armé est une bonne solution car le liner n’est pas conçu pour résister longtemps à une eau chauffée à plus de 28°. A savoir que dans le dans le cas d’un bassin en bois et en kit, vous n’aurez pas besoin d’un permis de construire.
  • Plus votre piscine sera grande, plus il vous sera difficile de stabiliser sa température. Il vaut mieux prévoir un bassin de petite taille et de forme géométrique droite.

piscine-interieure-piscinelle

Source Piscinelle

Pour terminer, vous pouvez rajouter dans votre piscine des équipements tels que les buses de massages, spa, éclairage à LED, matériel sonore… De quoi vous faire plaisir tout au long de l’année !

piscine-interieure-lm-piscines

Source LM Piscines