Les vacances touchent à leur fin mais plutôt que de céder au blues de la rentrée, pourquoi ne pas continuer à profiter de votre piscine ? La fin de l’été est sans doute l’une des périodes les plus agréables de l’année. En effet, quoi de plus délectable que de pouvoir savourer ces belles journées d’arrière-saison au bord de l’eau et de profiter de son bassin en toute tranquillité ?

Hayward_01_06_2016_photo_960_0955840301

Même si, en début ou en fin de saison, il peut être plus difficile garder une eau à température agréable, Hayward vous livre quelques méthodes de chauffage pour rallonger la période de baignade mais sans alourdir votre facture énergétique.

Bien qu’efficaces, les chaudières classiques ne constituent pas une solution vraiment satisfaisante car elles entraînent une facture élevée d’électricité. De plus, il faut prendre en compte l’impact écologique lié à leur forte consommation d’énergie (gaz, fuel ou électricité).

En revanche, la pompe à chaleur donne d’excellents résultats et reste particulièrement adaptée à nos climats européens (retrouvez notre article sur quelle pompe choisir ici). Le principe consiste à transférer les calories de l’air ambiant dans l’eau de la piscine. En termes énergétique, son rendement est optimal (énergie consommée 1, énergie restituée 4) et son bilan écologique est très satisfaisant. Il ne vous faudra que quelques jours pour faire passer votre eau de 20° à 28°. Une fois la température désirée atteinte, elle sera facilement maintenue. Gros avantage : la pompe à chaleur est opérationnelle dès les premières douceurs jusqu’aux derniers beaux jours d’été. Hayward vous propose d’ailleurs une large gamme de modèles. Ces dernières sont aujourd’hui abordables, silencieuses et certifiées NF.

Moins répandu, le chauffage solaire (l’eau des panneaux est réchauffée directement par le soleil) utilise une énergie entièrement gratuite et propre mais l’investissement reste assez lourd et le chauffage dépend entièrement de l’ensoleillement. Son efficacité n’est donc optimale qu’en pleine saison.

Les systèmes de traitement entièrement automatisés tels que l’électrolyse vous garantiront une eau irréprochable, parfaitement pure et douce, tout au long de l’année et sans crainte de variations climatiques et autres sautes de PH.

Quelle que soit la technique employée, utilisez systématiquement une couverture thermique pour conserver la chaleur et éviter l’évaporation (consommateur de chaleur important). Attention cependant à ne pas trop chauffer ! Si la différence entre la température ambiante et celle de l’eau est trop importante, la consommation d’énergie augmente et le coût du chauffage aussi. De plus, une eau chauffée à plus de 32° peut entraîner des dommages sur le liner !

Enregistrer

Enregistrer